usuarios activos: 66 , viernes, 28 de abril de 2017
Ir al inicio... FHVL - Fundación Hullera Vasco-Leonesa
Inicio Portal
Mapa Web

Fundación

Quiénes somos
Dónde estamos
Objetivos
Contacto

Gestión documental

Archivos
Centro de documentación "Antonio del Valle Menéndez"

Formación y Empleo

Escuela de Formación Profesional "Virgen del Buen Suceso"
Actividades formativas y medioambientales

Extensión Cultural

Cursos y conferencias
Colaboración con otras entidades
Publicaciones

Legado Artístico de Vela Zanetti

Su obra en La Robla
Visitas guiadas

Servicios del Portal

Galería Fotográfica
Zona de descargas
Buzón de Sugerencias
Suscripción a Boletines
Área Restringida


Canal de Noticias y Novedades de la Fundación Hullera Vasco-Leonesa  Canal XML de Noticias y Novedades de la Fundación Hullera Vasco-Leonesa
Se visualiza correctamente en los navegadores más conocidos, Powered by pmconsultores.com




Cursos formacion profesional, FP a distancia

Master en Marketing Digital
BIBLE VISIGOTHIQUE-MOZARABE DE SAINT-ISIDORE DE LEÓN

Histoire du codex

Nous sommes face à un manuscrit daté parfaitement, le 19 juin 960. Nous connaissons le nom de ses auteurs, le miniaturiste Florencio et le calligraphe Sancho, qui nous ont laissé leur "portrait, en double exemplaire, accompagnant la grande lettre OMÉGA de la note finale. Histoire du codex
 
Du prêtre Sancho, à peine si nous connaissons davantage que son nom. De son maître Florencio nous avons de nombreuses références qu'il laissa, ici et là, dans les six codex que nous connaissons, et dans les sept lettres de donation qu'il rédigea en tant que notaire des comtes de Castille. On le croit émigré de l'Espagne de Sud et il est reconnu comme le prince de nos calligraphes.
Florencio copia ses codex dans le monastère mozarabe de Valeránica, sur les bords de la rivière Arlanza, protégé par la Tour d'Omar, personnage évadé de la Mozarabie, lequel donna son nom à làctuel hameau de Burgos: Tordomar. Le monastère de Valeránica ne survécut pas au Xème. siécle. Peut-être est-il disparu pendant les incursions d'Almanzor. Nous ne savons point non plus quand est-ce que le codex parvint au monastère de Saint-Isidore de León. Il est possible que ce furent les rois de León Ferdinand I et son épouse Sancha (1037), antérieurement comtes-rois de Castille, ceux qui le donnèrent à leur temple préféré. 
 
Particularités et valoration du codex

Particularités et valoration du codex Il est connu comme l'un des plus rares et précieux manuscrits médiévaux, matière d'étude pour les spécialistes, et un objet convoité des expositions internationales. Les références, les études, la bibliographie, les thèses de doctorat où l'on étudie les multiples aspects que renferment les feuillets de cette Bible très célèbre et ses illustrations, sont déjà trop vastes. En tant que codex, c'est un bijou grâce à la beauté de sa calligraphie. Témoignage d'un texte antérieur à la vulgata de Saint-Jérôme par ses abondantes notes marginales latines.
 
Il est déconcertant par sa notation marginale arabe. La beauté de ses miniatures où il apparaît la vie sociale du Xème. siècle dans l'Espagne chrétienne: les temples, les palais, le mobilier, la tenue civile et militaire, les harnois... et même le fait de percer de coups de lance les taureaux, est hallucinante. Tout ici est rassemblé en valeurs suprêmes: la paléographie, l'histoire, la tradition, l'art. Il s'agit d'un vaste domaine pour les critiques de l'art et de la transmission biblique. Ces affirmations-là peuvent être vérifiées par le simple examen du livre, et confirmées par les savants spécialistes.
 
Les miniatures
 
Les plus de cent histoires bibliques, l'abondance de lettres initiales, les beaux traits calligraphiques de ce codex-ci le situent à la tête de tous les manuscrits bibliques mozarabes. On a dit qu'il est "en réalité, la seule Bible mozarabe proprement historiée".
 
Le génie créateur de Florencio ouvre des voies nouvelles à l'art pictural, en harmonisant, dans une synthèse syncrétiste, des éléments précédents de l'art pictural, en harmonisant, dans une synthèse syncrétiste, des éléments précédents de l'art sassanide, visigothique et islamique, en les fusionnant avec des importations nouvelles de la culture carolingienne.
Les miniatures
 
Dans ses histoires bibliques change la direction de l'art mozarabe. Les personnages y dialoguent et s'expriment avec le langage des yeux: les pupilles dilatées qui bougent dans de grands globes oculaires blacs, les grandes mains, les doigts étendus et gesticulants. Le tout enveloppé dans un chromatisme suggestif.

Édition en fac-similé du codex

L'impression
Le fac-similé édité reproduit avec exactitude l'original de la Bible Visigothique-Mozarabe. Même les détails les plus minimes, tels que les trous et la détérioration des bords, des coutures, etc. apparaissent sur les trous et la détérioration des bords, des cutures, etc. apparaissent sur les copies. L'exactitude chromatique a été obtenue pour les tonalités des miniatures et du parchemin. Édition en fac-similé du codex

L'impression a été effectuée sur une machine Heidelberg, dernière génération Speed Master. On a utilisé jusqu'à huit touches de couleurs pour les feuilles qui lèxigeaient, mettant tout spécialement en relief les dorés; on a employé à cet effet des encres d'une grande qualité et durabilité. 
 
Le papier
Le papier choisi pour l'estamgage d'un si beau manuscrit a suscité toute une étude préalable que a été effectuée par des techiniciens et des fabricants. On a finalement pris la décision de fabriquer une préparation pergaminique, tout spécialement élaborée et produite pour cette édition para la multinationale italienne Fedrigoni dans ses usines de Padoue (Italie);  Édition en fac-similé du codex
 
cette préparation pergaminique, tout spécialement élaborée et produite pour cette édition par la multinationale italienne Fedrigoni dans ses usines de Padoue (Italie); cette préparation a un volume moyen de 200 gr/m2.

La reliure
La reliure a été faite de façon artisanale, cousue à la main, avec des fils à l'état brut at du chanvre; le dos est bombé et les tranchefiles composées de fils et de ficelle. Les couvertures sont re recouvertes de croupon et estampées à sec avec des motifs de la Bible elle-mème. Les coins de chaque couverture sont entourés d'argent de bon aloi et la fermeture se compose d'une agrafe, elle aussi en argent. La Bible Visigothique-Mozarabe est présentée dans un étui de bois noble. Lorsque l'étui est ouvert il se transforme en un lutrin qui permet d'admirer le vénérable codex. Édition en fac-similé du codex

Guide explicatif
Se trouve joint à la Bible un guide explicatif. (Ce guide est délivré gratuitement). Pour cette publication, abondamment illustrée, un groupe de spécialistes, reconnus à niveau mondial, expliquent de façon exhaustive toutes les particularités du codex.
 
La tirade
L'edition est rigoureusement limitée à 600 exemplaires (numérotés de 1 à 600, en caractères arabes) et à 40 exemplaires non vénaux numérotés en chiffres romains. Ils ont tous été authentifiés un à un par l'Abbé de la Collégiale Royale de Sainst Isidore.  Édition en fac-similé du codex

 
Organismes coéditeurs

Real Colegiata de San Isidoro
Real Colegiata de San Isidoro
Universidad de León
Universidad de León
Fundación Hullera Vasco-Leonesa
Fundación Hullera Vasco-Leonesa
Ediciones Lancia, S.A.
Ediciones Lancia, S.A.

Forme d'adquisition:
 

1. Envoi du Bon de Commande à:

Fundación Hullera Vasco-Leonesa
C/ Ramón y Cajal, 103
24640 La Robla
León (España)


Personne de contact: Charo Torrente Martínez.
Courrier électronique: codexbiblicus@fhvl.es.
Téléphone: (34) 987 572 323

Pour envoyer l'information personnelle à travers le courrier électronique cela  un clic ici.

Voir la galerie
Voir la galerie

Revistas


Listado Revistas
Actividad subvencionada por el Ministerio de Cultura

Productos


Venta de Libros

Biblia Visigótica Mozárabe de San Isidoro
Imágenes del Facscímil
Inglés
Inglés
Francés
Francés
Alemán
Alemán